Témoignage de Pierre, fonctionnaire.

Quelques séances de découverte au printemps m’ont apporté sérénité et bien être et  m’ont permis de prendre du recul pendant une période de stress et d’activités professionnelles intenses.  Je n ‘hésiterai pas à refaire quelques séances à des moments de l’année chargés en émotion et lorsque je me sentirai plus vulnérable…

Témoignage d’Adrien, retraité.

Bonjour sur le neurofeedback il y a tant de choses à dire mais je vais rester le plus simple possible.

Je n’avais jamais entendu parler de cette méthode jusqu’au jour ou une connaissance qui avait déjà fait des séances m’en parle.  J’ai longtemps souffert d’acouphène qui m’empoisonnait dans la vie de tout les jours, aucun traitement ne fonctionnait que ce soit l’allopathie, la kiné, l’acupuncture qui réussissait à les diminuer mais ça ne durait pas.

J’ai aussi des problèmes de tremblements qui m’empêchait de faire certaines choses comme le petit bricolage à la maison (changer les prises électriques, planter un clou…)

Les acouphènes plus les tremblements me fatiguaient énormément, tout ceci jouait sur mon humeur, j’ai donc voulu essayer de faire cette soi-disant méthode miracle qui arrivait à soulager des maux que d’autres méthodes n’arrivaient pas à faire.

Après la première séance j’ai eu une grosse fatigue, normal selon le praticien, car pour lui cela voulait dire que le cerveau commençait à se réguler. Bon d’accord mais mes acouphènes étaient toujours là. Votre cerveau va continuer à se réguler pendant trois jours environ me dit il. D’ accord nous verrons bien.

Le lendemain de la séance, après avoir passé une nuit reposante, au matin mes acouphènes avaient diminué de plus de 50%. J’étais reposé détendu mes tremblements étaient toujours présent mais j’avais une impression de légèreté, je vous avoue que je n’ai pas fait le lien direct avec le neurofeedback, mais j’étais bien. Le rendez-vous suivant j’explique tout ça au praticien, sans pour autant croire que cela venait forcément du neurofeedback, je lui fais part des éventuelles petits changements.

La deuxième séance se passe toujours aussi bien, toujours un état de fatigue léger après la séance.

Dans la soirée avant d’aller me coucher mes acouphènes avaient encore diminué, j’étais a environ a une diminution de 80% par rapport au début, et là j’ai du me rendre à l’évidence que le neurofeedback avait joué un rôle important.

A ce jour après 15 séances, je ne peux que constater la diminution de mes tremblements, ce qui me permet de reprendre une activité bricolage sans que je demande a qui ce que ce soit de venir m’aider.

Maintenant je ne fais plus qu’une séance tout les 3 à 4 mois environ pour maintenir ma stabilisation, je reprends l’envie de faire des projets de jardiner de prendre du temps pour moi.

Merci de m’avoir fait connaître cette méthode sans laquelle je serais toujours avec mes problèmes qui me gâchaient la vie.