Témoignage de la maman de Marc 27 ans

Je souhaiterais en ce jour apporter ma contribution à tous les témoignages laissés sur le blog de M. GATA.
Et tout d’abord dire mon soulagement ! Ma gratitude, ma sidération …

J’ai un fils de 27 ans qui a toujours présenté un profil particulier. Diagnostiqué hyperactif à l’âge de 6 ans, il a présenté très tôt des signes de dysfonctionnement, des troubles du comportement qui ont fait conclure à une dysharmonie évolutive.
Il m’est particulièrement pénible de revenir sur toutes ces années où Marc était quasiment ingérable, angoissé, stressé en permanence et où les psychiatres multipliaient les hypothèses contradictoires quant à sa pathologie, son devenir scolaire ou son évolution.
J’ai toujours été à ses côtés pour trouver des solutions, le faire progresser et améliorer son bien-être. Le décès de son père en 2002 l’a fait « exploser » et a considérablement affecté son langage, ruiné son intégration scolaire, en compromettant largement son avenir;

A 17 ans, Marc a décidé de cesser de se détruire et a entamé sa « reconstruction » (!). Alors, relaxation, sophrologie, acupressure, en plus du suivi psychologique, hypnose à Limoges et … orthophonie !
C’est Mme Morsetti, orthophoniste à Périgueux, qui s’est chargée valeureusement de la remédiation et puis, un jour, nous a parlé de M. Gata, du Neurofeedback que son époux avait testé. J’ai consulté des sites canadiens, sidérée par les résultats obtenus sur des enfants hyperactifs.
N’ayant rien à perdre dans notre parcours si compliqué, nous sommes venus voir ! Marc travaillait dans un CAT, mais son stress permanent et ses colères épisodiques compromettaient son devenir professionnel, dans une institution qui admet le handicap, mais non les débordements intempestifs.

Et M. Gata !
Dès la première séance de Neurofeedback, Marc s’est considérablement apaisé ! J’ai toujours été convaincue, contre la psychiatrie, que son cerveau dysfonctionnait, tournait trop vite, alors que son 2ème psychiatre niait l’hyperactivité et expliquait son agitation par l’angoisse originelle. Le Neurofeedback représentait, enfin, une réponse à sa réelle hyperactivité !
Cinq séances, puis dix et Marc se calmait, devenait plus posé et trouvait un équilibre inespéré dans son quotidien et dans son milieu professionnel !!!

Ensuite, l’hypnose, nouvelle formule, avec M. Gata, qui s’adapte à chaque patient, prépare ses interventions en personnalisant son propos. Rien à voir avec ce que nous avions connu, des séances mécaniques et des propos identiques, récités, même si Marc avait commencé à regagner confiance en lui.A ce jour, nous alternons Neurofeedback et hypnose et je vois mon fils évoluer au fil des semaines, plus tranquille et quiet à chaque fois …

J’ajoute que j’ai personnellement testé le Neurofeedback, pour voir, parce que j’étais régulièrement épuisée d’avoir porté Marc pendant si longtemps ! Résultat impressionnant : ensommeillement permanent, quiétude et silence du corps, apaisement général … Je crois que j’avais réellement besoin d’arrêter ma course et de modifier mon fonctionnement psychique !

Merci, M. Gata, de nous avoir « offert » une nouvelle vie !

Et bien sûr, il faut ajouter et célébrer l’intégrité, la capacité d’écoute et l’humanité du praticien, qui se soucie avant tout du bien-être  et du rayonnement de ses patients. C’est rare !