3 gestes naturels anti-boutons

 

boutons

En cas d’éruption, faites ces 3 gestes anti-boutons

 

Les boutons sur le visage ou sur le dos, tout le monde en a eu au moins un, au mauvais endroit et au mauvais moment. Voici quelques astuces 100% naturelles pour en souffrir moins.

Avant de vous donner de bons conseils pratiques, précisons qu’un ou deux boutons, isolés, ne sont pas forcément synonymes d’acné. L’acné véritable est une maladie de la peau due à plusieurs facteurs, et lorsqu’elle est diagnostiquée par un médecin, elle nécessite une prise en charge à plusieurs niveaux.

Par contre, pour les boutons isolés, certains bons remèdes de grand-mère bien documentés peuvent être suffisants.

Pourquoi j’ai ce bouton ?

Un bouton est dû le plus souvent à une inflammation localisée d’un follicule pilo-sébacé, un pore contenant un poil si vous préférez. À cause de la pollution, d’une production de sébum trop importante, ou d’un contact répété avec les doigts, il se peut que le follicule se bouche petit à petit. Des impuretés sont alors emprisonnées sous la peau. Lorsqu’elles se mêlent aux sécrétions de la peau (le sébum surtout) et que le follicule se remplit sans pouvoir évacuer, alors le bouton pointe le bout de son nez.

D’autres types de boutons sont possibles, plutôt petits et rouges. Ils peuvent alors être le signe d’une allergie localisée, ou de la présence d’une levure, un champignon qui irrite la peau.

Problèmes de peau : quelle solution de long terme ?

Voilà 3 000 ans que les guérisseurs chinois traitent avec succès la peau sèche comme une insuffisance du sang. Leur expérience a montré que les problèmes de peau en surface trahissent une mauvaise santé de vos organes intérieurs.

Quelles astuces pour les boutons non identifiés ?

Quel que soit le type de bouton, certains gestes naturels donnent de bons résultats dans la plupart des cas, sans abîmer la peau.

  • Nettoyage doux :

Avant de s’attaquer au bouton à proprement parler, il convient de penser à la façon dont on lave la peau chaque jour. Le savon industriel ou le gel douche du commerce n’est pas forcément le produit le plus indiqué. Il convient en effet de respecter le pH légèrement acide de la peau, et les détergents agressifs ne sont pas idéaux pour cela. De même, les lotions asséchantes à base d’alcool ne sont pas très indiquées non plus, car elles peuvent irriter la peau.

On nettoiera donc de préférence la peau qui présente des boutons avec un gel moussant sans savon, qu’on choisira bio et naturel si possible pour éviter les composés synthétiques douteux. En fin de nettoyage, on appliquera sur un coton un peu d’hydrolat d’immortelle, de lavande vraie ou de romarin à verbénone pour bien parfaire le nettoyage et pour rééquilibrer le pH.

  • Calmer l’inflammation et assainir :

Savez-vous que l’huile essentielle de lavande vraie est à la fois assainissante et apaisante grâce à ses composés aromatiques ? Lavandula Angustifolia, donne une huile essentielle délicieusement parfumée, non agressive et très efficace ! Sur le visage ou sur le corps, on peut appliquer au doigt propre 1 goutte d’huile essentielle de lavande vraie (dite aussi officinale ou fine) sur un bouton. On répétera ce geste 3 fois sur la journée. C’est très impressionnant ! Le bouton se résorbe comme par magie ou presque, la rougeur a disparu et la douleur aussi. Idéal à faire la veille d’un rendez-vous galant par exemple. On peut rajouter aussi l’huile essentielle de tea tree ou bien encore le géranium rosat ou le bois de Hô qui sont aussi des huiles bénéfiques pour la peau.

  • Cataplasme orangé : 

Si l’on dispose de plus de temps, rien de tel qu’une pâte d’argile fabriquée maison pour purifier en douceur et favoriser la résorption d’un bouton. Pour la préparer, il suffit de mélanger une part d’argile blanche (kaolinite ultraventilée), une part de poudre de curcuma (une vraie bombe d’antioxydants), et une part de vinaigre de cidre. La pâte obtenue, orangée et peu ragoûtante mais très efficace, s’applique localement sur le ou les boutons en couche épaisse. On laisse poser 15 minutes au moins, puis on « gomme » la pâte avec un peu d’eau pour rincer. Le bouton semble moins visible, moins gonflé et surtout moins douloureux. La bonne nouvelle, c’est que cette pâte purifiante agit toute seule, inutile de masser ou d’exfolier (c’est même déconseillé). On peut l’appliquer sur une zone plus étendue comme le front ou toute la mâchoire, voire le dos, mais il faut veiller à avoir suffisamment de pâte pour avoir une épaisseur de 1 millimètre au moins.

source:La lettre Beauté au Naturel de Julien Kaibeck