Les huiles essentielles

Classé dans : Aromathérapie | 0

les huiles essentielles

Les huiles essentielles

Tous les bienfaits que vous apportent les huiles essentielles :

Connues des civilisations anciennes et aujourd’hui scientifiquement reconnues, les huiles essentielles sont des extraits naturels de plantes puissants d’une extraordinaire efficacité, tant sur le plan de la santé que du bien-être. En les combinant, il est possible de mettre au point des synergies aromatiques inédites dont les vertus et propriétés répondent à des besoins ciblés comme, par exemple, le renforcement de défense immunitaire, la relaxation, la stimulation, le soulagement de douleurs articulaires et musculaires, drainage…

Cependant on peut profiter des bienfaits les huiles essentielles sous réserve de strictement respecter les précautions d’usage. Pour profiter pleinement de leurs vertus, il est recommandé d’utiliser exclusivement des huiles essentielles 100% pures et naturelles.

Propriétés bienfaisantes :

Les huiles essentielles aident à traiter les petites indispositions de la vie de tous les jours. Outre leur action curative, elles opèrent de manière préventive en stimulant le système immunitaire, afin que votre organisme lutte plus efficacement contre les infections bactériennes et virales. Parmi les propriétés les plus connues, on citera la propriété antiseptique. À l’heure où les germes microbiens deviennent de plus en plus résistants, ce qui implique pour l’industrie pharmaceutique de trouver des antibiotiques de plus en plus puissants, les huiles essentielles offrent une véritable alternative. Leur efficacité se révèle en effet stable dans le temps la preuve est faite tous les jours de leur pouvoir, là où certains antibiotiques échouent désormais. Les vertus antiseptiques des plantes sont connues depuis des milliers d’années. Les hommes se sont ainsi aperçus, que certains aromates, comme le thym, la sarriette ou la cannelle freinaient la fermentation des aliments. Aujourd’hui, les pouvoirs antiseptiques des huiles essentielles sont scientifiquement prouvés : aussi, l’huile essentielle de thym en solution aqueuse à 5% détruits le streptocoque en quatre minutes, le staphylocoque en quatre à huit minutes.

Mise en application :

Pour qu’elles entrent en action, les huiles essentielles doivent pénétrer l’organisme (massage, inhalation, absorption). Ensuite, ces grâces à la circulation sanguine qu’elles atteignent les foyers à traiter. En diffusion dans l’atmosphère, les arômes adressent également au système limbique du cerveau des signes olfactifs susceptibles de stimuler des émotions.

Comment obtient-on des huiles essentielles :

Le procédé le plus utilisé est la distillation à la vapeur d’eau. Le principe est simple : la vapeur d’eau est injectée dans une cuve (alambic) remplie de la plante dont on souhaite extraire l’huile essentielle. En circulant à travers les plantes, la vapeur d’eau se charge de ces principes actifs. La vapeur ainsi enrichie et dirigée dans un conduit réfrigéré et, au contact du froid, forment des gouttelettes qui sont recueillies dans un récipient. Le liquide qui se constitue laisse apparaître l’huile essentielle. L’autre technique utilisée pour les agrumes consiste à presser leur zeste mécaniquement et à froid.

Utilisation des huiles essentielles :

En diffusion, grâce un diffuseur électrique, l’huile essentielle libère dans l’air ambiant des microparticules . Outre leur action thérapeutique, les huiles essentielles diffusées dans l’atmosphère éliminaient les odeurs désagréables, revitalisent l’air ambiant. Pour une diffusion optimale il est déconseillé d’utiliser des diffuseurs qui brûlent les huiles essentielles car elles perdent fortement leurs propriétés.

En ingestion, il est vivement déconseillé, quelle que soit l’huile, de dépasser les doses prescrites. Il ne faut jamais les absorber directement. Il faut toujours les diluer avant en utilisant un comprimé neutre ou du miel, et laisser fondre le tout dans bouche.

En inhalation humide, elle consiste à respirer de la vapeur d’eau chargée de quelques gouttes d’huiles. Si vous n’avez pas d’inhalateur, faites chauffer de l’eau, mettez le tout dans un bol rajoutez les huiles essentielles, mettez une serviette sur votre tête et respirer au-dessus du bol.

En massage, appliqué sur la peau, les huiles essentielles pénètrent les tissus et irriguent le corps par le sang. On peut ainsi privilégier les passages veineux comme le poignet. En règle générale, là aussi il vaut mieux appliquer les huiles diluées dans les huiles végétales comme, l’huile de millepertuis, l’huile d’arnica, l’huile d’amande douce…

Dosage :

• en règle générale chez l’adulte la quantité est de 1 goutte par tranche de 25 kg en respectant 1 à 3 prises par jour.

•Chez l’enfant il est déconseillé d’utiliser les huiles essentielles par voie interne avant 36 mois. Une huile essentielle est efficace pour une dose donnée et sur une durée déterminée. Si aucun résultat n’apparaît au bout de 5 jours, il est conseillé d’en changer. Continuer le traitement avec une huile essentielle ayant des propriétés semblables. Les effets d’une huile essentielle diminuent avec le temps et peuvent même s’inverser si on l’emploie à forte dose. Un médecin ou aromathérapeute peut prescrire des traitements plus longs à des doses supérieures en fonction de la gravité de la maladie.

Conclusion :

il est bon de savoir quelques principes et de respecter quelques précautions :

•Ne pas utiliser des huiles essentielles si vous êtes une femme enceintes ou allaitante.

• Ne pas utiliser pour un enfant de moins de moins de 3 ans, ou par une personne fragilisée et âgée.

• Ne jamais appliqué sur la peau toujours diluée vos huiles.

• Certaines huiles essentielles sont photosensibilisantes, donc pas d’exposition au soleil.

• Ne jamais ingérer une nuit essentielle par voie oral certaines sont très toxiques, bien se renseigner auprès d’un spécialiste.

Source daniel festy ma bible des huiles essentiellesle petit larousse des huiles essentielles