Témoignage de Catherine

Depuis 9 ans je souffre d’une Polypose Naso Sinusienne avec triade

Au fil des années mon état général s’est beaucoup affaibli, progressivement une fatigue chronique s’est installée tout cela a fini par m’emmener en mai 2016 vers une dépression (anxiété, angoisse, insomnie, brûlures d’estomac…)

Courant août une de mes collègues me parle de Mr GATA et du Neurofeedback.

Première rencontre avec Mr GATA et première séance de Neurofeedback  le 29 aout.

Dès la cinquième séance je ressens plus d’énergie, envie d’entreprendre.

Mr GATA me propose d’associer des séances d’hypnose (sur l’angoisse et l’insomnie) avec des séances de Neurofeedback

Ce seront les séances 7 et 9

A la séance 8 je remarque que mon angoisse s’est considérablement atténuée.

A la dixième séance je constate que mon sommeil est plus paisible, j’arrive même à me rendormir.

A la onzième séance, un bilan s’impose, et je ne peux que constater : plus d’énergie, une vitalité débordante, envie d’entreprendre, de bouger, je ressens une puissance d’euphorie en moi …

Quelle revanche après toutes ces années malades, je « revis » et suis pleine d’espoir pour la suite.

A ce jour je poursuis mes séances de Neurofeedback, une prochaine séance d’hypnose sur les défenses immunitaires est programmée.

Je suis très reconnaissante du cadeau que la vie m’a fait en mettant Mr GATA sur mon chemin.

Je remercie vivement Mr GATA, pour son professionnalisme, son écoute, ses conseils, ses soins en aromathérapie et pour cette chaleur de bien être que l’on ressent dès que l’on franchit la porte de son cabinet.

Cathy.

Témoignage de François 68 ans

C’est suite à un AVC que j’ai commencé les séances, de Neurofeedback, au fur et à mesure des séances, progressivement je me suis senti plus calme plus serein les somnolences s’ estompent .

Je peux aujourd’hui reconduire grâce à plus de vigilance et de concentration.

Mr GATA m’a permis de reprendre gout en la vie je reprends doucement confiance en moi. Merci à l’ orthophoniste qui m’a donné ses coordonnées .

Merci à Mr GATA qui grâce à  son sérieux et son professionnalisme me permet de consolider ma guérison.

Témoignage de la maman de Marc 27 ans

Je souhaiterais en ce jour apporter ma contribution à tous les témoignages laissés sur le blog de M. GATA.
Et tout d’abord dire mon soulagement ! Ma gratitude, ma sidération …

J’ai un fils de 27 ans qui a toujours présenté un profil particulier. Diagnostiqué hyperactif à l’âge de 6 ans, il a présenté très tôt des signes de dysfonctionnement, des troubles du comportement qui ont fait conclure à une dysharmonie évolutive.
Il m’est particulièrement pénible de revenir sur toutes ces années où Marc était quasiment ingérable, angoissé, stressé en permanence et où les psychiatres multipliaient les hypothèses contradictoires quant à sa pathologie, son devenir scolaire ou son évolution.
J’ai toujours été à ses côtés pour trouver des solutions, le faire progresser et améliorer son bien-être. Le décès de son père en 2002 l’a fait « exploser » et a considérablement affecté son langage, ruiné son intégration scolaire, en compromettant largement son avenir;

A 17 ans, Marc a décidé de cesser de se détruire et a entamé sa « reconstruction » (!). Alors, relaxation, sophrologie, acupressure, en plus du suivi psychologique, hypnose à Limoges et … orthophonie !
C’est Mme Morsetti, orthophoniste à Périgueux, qui s’est chargée valeureusement de la remédiation et puis, un jour, nous a parlé de M. Gata, du Neurofeedback que son époux avait testé. J’ai consulté des sites canadiens, sidérée par les résultats obtenus sur des enfants hyperactifs.
N’ayant rien à perdre dans notre parcours si compliqué, nous sommes venus voir ! Marc travaillait dans un CAT, mais son stress permanent et ses colères épisodiques compromettaient son devenir professionnel, dans une institution qui admet le handicap, mais non les débordements intempestifs.

Et M. Gata !
Dès la première séance de Neurofeedback, Marc s’est considérablement apaisé ! J’ai toujours été convaincue, contre la psychiatrie, que son cerveau dysfonctionnait, tournait trop vite, alors que son 2ème psychiatre niait l’hyperactivité et expliquait son agitation par l’angoisse originelle. Le Neurofeedback représentait, enfin, une réponse à sa réelle hyperactivité !
Cinq séances, puis dix et Marc se calmait, devenait plus posé et trouvait un équilibre inespéré dans son quotidien et dans son milieu professionnel !!!

Ensuite, l’hypnose, nouvelle formule, avec M. Gata, qui s’adapte à chaque patient, prépare ses interventions en personnalisant son propos. Rien à voir avec ce que nous avions connu, des séances mécaniques et des propos identiques, récités, même si Marc avait commencé à regagner confiance en lui.A ce jour, nous alternons Neurofeedback et hypnose et je vois mon fils évoluer au fil des semaines, plus tranquille et quiet à chaque fois …

J’ajoute que j’ai personnellement testé le Neurofeedback, pour voir, parce que j’étais régulièrement épuisée d’avoir porté Marc pendant si longtemps ! Résultat impressionnant : ensommeillement permanent, quiétude et silence du corps, apaisement général … Je crois que j’avais réellement besoin d’arrêter ma course et de modifier mon fonctionnement psychique !

Merci, M. Gata, de nous avoir « offert » une nouvelle vie !

Et bien sûr, il faut ajouter et célébrer l’intégrité, la capacité d’écoute et l’humanité du praticien, qui se soucie avant tout du bien-être  et du rayonnement de ses patients. C’est rare !

Données scientifiques pour Neuroptimal

Les données ci-dessous sont issues d’une étude indépendante menée en 2008 à l’Université de Victoria (Canada) par Charlène Zietsma, Ph. D, réalisée auprès de plusieurs centaines de praticiens utilisant le système Neuroptimal®.

Les pourcentages indiquent la proportion de personnes présentant une amélioration de 50% et plus en fonction du nombre de séances

Nb de séances :                                             5                 10                 15               20 et +

 

Addictions                                                 10,3%          22,6%           28,0%           76,7%

 

TDA/H, hyperactivité                                 7,9%          12,3%           38,3%           79,3%

 

Allergies                                                      0,0%           20,0%           30,0%           40,0%

 

Colère                                                       15,1%           20,8%           50,0%           72,1%

 

Anxiété, attaques de panique,

phobies                                                        9,0%          25,8%          50,1%           76,3%

 

Syndrome d’Asperger                               0,0%          12,5%          26,0%            63,4%

 

Asthme                                                        0,0%          25,0%          50,0%            66,6%

 

Autisme et autres troubles

du spectre autistique                                4,5%            8,4%           18,2%           48,6%

 

Trouble bipolaire                                        0,0%           5,9%           22,3%           70,0%

 

Lésions cérébrales                                    11,4%         20,9%           35,0%           56,0%

 

Infirmité motrice cérébrale (IMC)           25,0%         40,0%           50,0%           50,0%

 

Syndrome de fatigue chronique (SFC)     0,0%           5,6%           26,4%           45,0%

 

Troubles cognitifs, fatigue

intellectuelle                                               18,5%         21,2%           41,2%           68,9%

 

Dépression                                                 10,2%          16,4%          55,8%           78,2%

 

Retard de développement                         0,0%           7,7%           23,1%           39,0%

 

Diabète                                                         0,0%            0,0%           20,0%           40,0%

 

Étourdissements,

évanouissements                                       0,0%          27,3%           77,7%           57,2%

 

Affections de l’oreille

(y compris acouphènes)                            5,6%          16,7%           22,3%           50,0%

 

Troubles de l’alimentation                      11,2%         15,8%            33,4%           52,4%

 

Effets indésirables des champs

magnétiques (électro smog)                     0,0%          50,0%          100,0%       100,0%

 

Épilepsie                                                       0,0%          25,1%            23,1%         66,6%

 

Échec scolaire                                              6,6%          13,3%            51,8%         78,3%

 

Fatigue                                                        15,7%          21,9%           44,1%          68,5%

 

Fibromyalgie                                                0,0%            0,0%           30,4%           56,4%

 

Troubles de la concentration et

de la vigilance                                            19,1%          30,2%           57,5%          78,4%

Problèmes gastro-intestinaux

(nausées, côlon irritable, diarrhées)        7,7%           33,4%           50,0%          70,0%

 

Maux de tête, migraines                            6,6%           36,4%           51,2%         71,8%

 

Troubles cardiaques                                   0,0%            0,0%            20,0%         50,0%

 

Hyper / hypoglycémie                                 0,0%            0,0%            57,2%         50,0%

 

Hyper / hypotension                                   0,0%            9,1%            36,4%         57,2%

 

Maladie de Lyme                                         0,0%            0,0%           25,0%          60,0%

 

Troubles de la mémoire                           13,2%           17,7%          38,6%          60,6%

 

Trouble de la personnalité

multiple                                                         0,0%            0,0%           33,4%          66,6%

 

Trouble obsessionnel

compulsif (TOC)                                            4,5%            4,3%          40,0%          42,8%

 

Trouble oppositionnel avec

provocation                                                   0,0%          14,3%          33,4%          75,0%

 

Troubles du système immunitaire             0,0%            9,1%          36,4%          80,0%

 

Douleurs                                                       13,5%          25,0%         35,7%          51,6%

 

Syndrome de stress post-

traumatique (SSPT)                                     17,1%          26,8%         48,6%          79,0%

 

Stress                                                            30,6%           55,1%         74,6%          87,9%

 

Schizophrénie                                                0,0%           20,0%         33,3%         40,0%

 

Timidité, anxiété sociale                             15,8%           31,7%        41,1%          68,8%

 

Problèmes de sommeil (ronflements,

insomnies, apnée…)                                    25,3%           38,0%         56,5%         72,9%

 

Syndrome de Gilles de la Tourette             9,1%             9,1%          18,2%        50,0%

 

Problèmes des yeux et de la vue              28,6%           16,7%          50,0%        50,0%

Compilation globale des résultats de l’étude

Elle démontre que les changements interviennent dès les premières séances, et que le niveau d’amélioration est de plus en plus important au fil des séances.

Niveau d’amélioration   /              Aucun                   1 à 50 %                  51 à 100 %

nombre de séances :

 

 5                                      8,6 %                       80,8 %                       10,6 %

10                                     4,3 %                       55,2 %                       40,5 %

15                                     5,0 %                       37,5 %                       57,5 %

20                                     5,4 %                       21,7 %                       72,9 %

Globalement sur tous types de désagréments confondus, un tiers des praticiens rapportent que la majorité des utilisateurs (plus de 60%) ont montré une amélioration de 100%.

Source: http://www.adnf.org/Neurofeedback_France_TDAH.htm

Témoignage de la maman de Mathéo 10 ans

Nous avons amené Mathéo chez M.GATA faire des séances de neurofeedback pour des soucis de concentration et de manque de confiance en lui.

Nous avons fait le travail de préparation que M.GATA nous avait conseillé car les changements peuvent mettre du temps à se concrétiser. Nous avons donc fait 1 séance par semaine pendant les 2 premier mois comme nous l’a indiqué M.GATA.

Nous avons constaté une amélioration de sa concentration et dans son comportement à partir de la 10iéme séance c’est à dire en période de consolidation.

Nous sommes satisfait de cette méthode, notre enfant est plus concentré dans ce qu’il fait, et il en prend conscience, les taches se font beaucoup plus rapidement, il est plus ouvert, participe plus et engage une conversation plus facilement avec les amis et la famille.

 

Aussi, en parallèle des séances, nous avons pu découvrir l’aromathérapie, et sommes très satisfaits des résultats de guérison (acné ; bobos enfants ; Pb digestifs)

Témoignage de fabrice

Je souffre de dépression depuis 20 ans (après la naissance de ma première fille), au début j’ai dû me mettre en arrêt de travail une ou deux semaines et j’ai commencé à prendre un antidépresseur (comme tous les gens dans mon cas) et je reprenais le travail comme une personne normale (avec aucun symptôme dépressif) et cela pendant des semaines voir des mois.
Et pour une raison inconnue la dépression revenait sans que je ne puisse rien faire pour l’arrêter. C’est horrible car chaque jour qui passe on s’enfonce dans cet état d’inutilité où tous désirs disparaissent (je devenais quelqu’un d’autre car je suis par nature plutôt actif, j’aime construire des choses, travailler à la maison, réparer la voiture …)

Je me suis vite aperçu que les antidépresseurs ne changeaient rien pour moi sur le long terme alors j’ai cherché ailleurs des réponses que la médecine traditionnelle (que je qualifierais de « commerciale ») ne pouvait m’apporter.
Dans ce choix on est pour ainsi dire presque seul (c’était il y a 18 ans environ, les choses ont changé depuis), au début j’ai essayé l’homéopathie puis l’acupuncture (sa pique trop) et par une connaissance j’ai essayé le système MORA mais les résultats étaient plutôt faibles.

Mais ce qui m’a vraiment fait prendre conscience de ce qui se passe dans notre tête (subconscient) c’est la kinésiologie et là les symptômes et la fréquence des ‘crises ‘ ont commencé à se modifier mais la maladie était toujours là.
Il faut savoir qu’entre-temps je me suis aperçu que je n’étais pas un simple dépressif mais que je souffrais de troubles bipolaires et là ça change tous car les traitements ne sont pas les mêmes (qu’ils soient chimiques ou naturels). Après des recherches j’ai vu un traitement qui pourrait être efficace mais avec des effets secondaires nombreux, donc je me suis dirigé vers l’orotate de lithium (complément naturel) et il n’y a aucun effet secondaire et depuis je vais mieux.
J’au voulu faire des séances d’EMDR mais le praticien m’a conseillé avant de faire du Neurofeedback et c’est comme cela que j’ai connu Mr Gata qui comme tous les praticiens (médecine parallèle) que j’ai connu, se préoccupent de la personne et pas de son argent.

Depuis que je vois Mr Gata, les symptômes se sont modifiés et pourtant, je ne fais pas assez de séances rapprochées et avec ce que j’ai appris par la Kinésiologie, je peux quelquefois arrêter une ‘crise montante’, il m’arrive d’être en période haute. (Suractivité nocturne) mais elle n’est plus suivie comme avant d’une dépression (d’une durée d’un mois). Après des analyses de sang qui n’ont rien révélé, je sais que je combats la maladie en permanence, car j’ai des périodes de fatigues.

Je conseille le Neurofeedback car il n’y a rien à faire de contraignant, tout se fait tout seul, il n’y a aucun danger à avoir plutôt des bénédictions pour ceux qui ont des problèmes de santé même si aujourd’hui je ne suis pas complètement guéri je ne désespère pas car après chaque séance les choses changent.

Je remercie Mr Gata pour son aide.

Le risque des implants capillaires

implants capillairesLes risques des implants capillaires

 

Traiter les chutes de cheveux est devenu un acte trop long. Il est quasi impossible de se promener ou de travailler avec le cuir chevelu presque chauve ! Qui ne rechercherait pas une solution rapide et radicale pour effacer ce désagrément ? Les implants capillaires sont là pour vous donner entières satisfactions. Ils sont considérés comme des solutions miraculeuses. Or ne vous lancez pas avant de connaitre les risques et les effets secondaires de cette chirurgie.

C’est quoi un implant capillaire ?

. Naturellement faite, la greffe suit le cours normal de la pousse des cheveux. Il n’existe aucun rejet ni risque de complication.

C’est l’une de chirurgie plastique lyon les plus couramment utilisées. Le résultat est presque impeccable et très satisfaisant. D’ailleurs, hommes et femmes y font recours sans exception.

Les risques à prendre en compte

Les risques sont minimes, voire même nuls. Méfiez-vous ! Puisqu’il s’agit d’une méthode chirurgicale, les dangers y afférents ne sont pas mis de côté. Les principaux risques post-opératoires sont généralement :

  • Les œdèmes des paupières (qui disparaissent régulièrement après 48h suivant l’opération)
  • Une douleur ou des tiraillements au niveau du cuir chevelu sur la zone de la greffe : votre médecin vous préconisera des médicaments pour les calmer
  • Des petits kystes au niveau de la greffe : ils disparaissent peu de temps après, sans traitement

Également, ne négligez pas ce dernier détail. Vous pouvez faire face à des calvities avant même la vingtaine. Opter pour une greffe de cheveux lyon trop tôt peut devenir dangereux pour vous et peut ainsi provoquer des effets indésirables, très inesthétiques sur votre cuir chevelu. La calvitie n’étant pas encore terminée, vous risquerez de subir une seconde intervention.

Petits conseils

Avant toute opération, il est primordial de demander l’avis d’un dermatologue pour déterminer si la chirurgie est nécessaire ou non. Un traitement de la calvitie pourrait être plus intéressant que passer à l’acte chirurgical.

Ne vous précipitez jamais ! Prenez le temps de comparer les médecins chirurgiens ainsi que les tarifs. Il vaut mieux se faire opérer par des professionnels compétents et déjà connus sur le marché. Ne vous fiez pas aux prix, car ceux-ci ne définissent pas la compétence de votre médecin.

3 gestes naturels anti-boutons

 

boutons

En cas d’éruption, faites ces 3 gestes anti-boutons

 

Les boutons sur le visage ou sur le dos, tout le monde en a eu au moins un, au mauvais endroit et au mauvais moment. Voici quelques astuces 100% naturelles pour en souffrir moins.

Avant de vous donner de bons conseils pratiques, précisons qu’un ou deux boutons, isolés, ne sont pas forcément synonymes d’acné. L’acné véritable est une maladie de la peau due à plusieurs facteurs, et lorsqu’elle est diagnostiquée par un médecin, elle nécessite une prise en charge à plusieurs niveaux.

Par contre, pour les boutons isolés, certains bons remèdes de grand-mère bien documentés peuvent être suffisants.

Pourquoi j’ai ce bouton ?

Un bouton est dû le plus souvent à une inflammation localisée d’un follicule pilo-sébacé, un pore contenant un poil si vous préférez. À cause de la pollution, d’une production de sébum trop importante, ou d’un contact répété avec les doigts, il se peut que le follicule se bouche petit à petit. Des impuretés sont alors emprisonnées sous la peau. Lorsqu’elles se mêlent aux sécrétions de la peau (le sébum surtout) et que le follicule se remplit sans pouvoir évacuer, alors le bouton pointe le bout de son nez.

D’autres types de boutons sont possibles, plutôt petits et rouges. Ils peuvent alors être le signe d’une allergie localisée, ou de la présence d’une levure, un champignon qui irrite la peau.

Problèmes de peau : quelle solution de long terme ?

Voilà 3 000 ans que les guérisseurs chinois traitent avec succès la peau sèche comme une insuffisance du sang. Leur expérience a montré que les problèmes de peau en surface trahissent une mauvaise santé de vos organes intérieurs.

Quelles astuces pour les boutons non identifiés ?

Quel que soit le type de bouton, certains gestes naturels donnent de bons résultats dans la plupart des cas, sans abîmer la peau.

  • Nettoyage doux :

Avant de s’attaquer au bouton à proprement parler, il convient de penser à la façon dont on lave la peau chaque jour. Le savon industriel ou le gel douche du commerce n’est pas forcément le produit le plus indiqué. Il convient en effet de respecter le pH légèrement acide de la peau, et les détergents agressifs ne sont pas idéaux pour cela. De même, les lotions asséchantes à base d’alcool ne sont pas très indiquées non plus, car elles peuvent irriter la peau.

On nettoiera donc de préférence la peau qui présente des boutons avec un gel moussant sans savon, qu’on choisira bio et naturel si possible pour éviter les composés synthétiques douteux. En fin de nettoyage, on appliquera sur un coton un peu d’hydrolat d’immortelle, de lavande vraie ou de romarin à verbénone pour bien parfaire le nettoyage et pour rééquilibrer le pH.

  • Calmer l’inflammation et assainir :

Savez-vous que l’huile essentielle de lavande vraie est à la fois assainissante et apaisante grâce à ses composés aromatiques ? Lavandula Angustifolia, donne une huile essentielle délicieusement parfumée, non agressive et très efficace ! Sur le visage ou sur le corps, on peut appliquer au doigt propre 1 goutte d’huile essentielle de lavande vraie (dite aussi officinale ou fine) sur un bouton. On répétera ce geste 3 fois sur la journée. C’est très impressionnant ! Le bouton se résorbe comme par magie ou presque, la rougeur a disparu et la douleur aussi. Idéal à faire la veille d’un rendez-vous galant par exemple. On peut rajouter aussi l’huile essentielle de tea tree ou bien encore le géranium rosat ou le bois de Hô qui sont aussi des huiles bénéfiques pour la peau.

  • Cataplasme orangé : 

Si l’on dispose de plus de temps, rien de tel qu’une pâte d’argile fabriquée maison pour purifier en douceur et favoriser la résorption d’un bouton. Pour la préparer, il suffit de mélanger une part d’argile blanche (kaolinite ultraventilée), une part de poudre de curcuma (une vraie bombe d’antioxydants), et une part de vinaigre de cidre. La pâte obtenue, orangée et peu ragoûtante mais très efficace, s’applique localement sur le ou les boutons en couche épaisse. On laisse poser 15 minutes au moins, puis on « gomme » la pâte avec un peu d’eau pour rincer. Le bouton semble moins visible, moins gonflé et surtout moins douloureux. La bonne nouvelle, c’est que cette pâte purifiante agit toute seule, inutile de masser ou d’exfolier (c’est même déconseillé). On peut l’appliquer sur une zone plus étendue comme le front ou toute la mâchoire, voire le dos, mais il faut veiller à avoir suffisamment de pâte pour avoir une épaisseur de 1 millimètre au moins.

source:La lettre Beauté au Naturel de Julien Kaibeck

Témoignage de la maman de Tristan 9 ans

Tristan 9 ans

Nous avons connu Mr Gata Éric grâce à une dame qui donnait des cours de remédiation pédagogique à notre fils de 9 ans qui avait des troubles de la concentration et une phobie de l’école.

Les résultats ont été stupéfiants car dès la première séance Tristan était plus serein à l’école et l’entourage scolaire m’a convoqué pour me demander ce qui s’était passé pendant les vacances d’hiver car les résultats se sont nettement améliorés et son comportement s’est apaisé.

Nous remercions Mr Gata pour son écoute et son professionnalisme car il nous a rassuré en nous expliquant sa méthode douce neurofeedback. De plus, étant, en relation avec une des mamans qui a fait suivre son fils chez Mr Gata Éric et me donnant tous les résultats positifs du bien-être ressenti par son petit garçon, je ne peux qu’approuver cette méthode.

Enfin Tristan se fait une joie à chaque séance ! Un grand merci !

Témoignage de la maman d’Ulysse 9 ans

En juillet 2015, face à aux difficultés d’apprentissage de mon fils de 9 ans (signalées par ses enseignant(e)s depuis la maternelle) j’ai essayé le Neurofeedback sur les conseils de son enseignante particulière. Mr Gata nous a tout d’abord reçus deux fois par semaine jusqu’à fin aout. Les progrès ont été très rapides et mon mari (relativement septique au départ) et moi avons constaté, avant même la rentrée scolaire, une évolution très positive tant dans la capacité de concentration de notre enfant que dans sa motivation dans les activités scolaires.

A la rentrée nous avons peu à peu, sur les conseils de Mr Gata, espacé les séances (hebdomadaires, bihebdomadaires et aujourd’hui mensuelles). Les progrès sont toutefois toujours constatés et mon fils est aujourd’hui dans la norme de ce qui est attendu par ses enseignants. Aller en classe est devenu beaucoup moins angoissant pour lui et ses résultats aux évaluations continuent d’évoluer positivement.

Pour conclure je dirai que mon fils est toujours très content de suivre ses séances chez Mr Gata qui a su s’adapter pour lui proposer des formules séduisantes. De notre côté nous avons, son père et moi, été les premiers surpris par l’efficacité de cette méthode et par les résultats obtenus. Il nous arrive très souvent de vanter le Neurofeedback dans notre entourage.